enfants et violence de télévision - abelard
    
plan de site Architectural wonders and joys at abelard.org   click for abelard's child education zone

New translation, the Magna Carta

Enfants et violence de télévision
traduit par xavier

      

back to abelard's front page

 

child education zone - maths and reading explained

 

index

  Follow abelard.org      
   

 

Pourquoi la logique aristotélicienne ne fonctionne pas

Le plus long, le plus haut : le Viaduc de Millau

systèmes de classification de l'homme, en utilisant l'exemple de la classification des  organismes vivants  (taxonomie)

 


dementi
de publicité

 

abstrait
sources de recherches
  1 Gerbner
  2 Huesmann
  3 Williams
  4 Eron and Huesmann
  5 Medved
éducation d'enfant - résultats des revues des études récentes
le gouvernement se rend-il compte des données ?
interprétation des statistiques
que pouvez-vous faire à ce problème ?
autres ressources

des conseils aux lecteurs de ce document

 

abstrait

La violence à la télé affecte des enfants négativement, selon la recherche psychologique.

En voyant la violence à la télévision, les trois effets principaux sont :

  • Les enfants peuvent devenir moins sensibles à la douleur et à la souffrance des autres.

  • Les enfants peuvent être plus craintifs du monde autour de eux.

  • C'est plus probablement que les enfants se comporteraient en manières agressives envers d'autres.

L'imitation est un élément fort du comportement humain, en particulière parmi les jeunes. À mon avis, juste un incident des coups de tir à l'école, dont on a fait de publicité, mène à l'imitation.

FAIT : L'enfant américain moyen aura regardé 100.000 actes de violence télévisées, y compris 8.000 représentations de meurtre, avant que lui ou elle finisse quartième (à environ 13 ans).

Nous vivons dans une ère où souvent les deux parents travaillent et les enfants ont plus de temps sans surveillance. Il est essentiel que vous passer du temps avec vos enfants et vous vous informez régulièrement de leurs expériences quotidiennes, incluant tandis qu'ils sont à l'école (s'ils vont à l'école).

Si vous pensez la violence du mur au mur à la télé n'a aucun effet, pourquoi vous imaginerait que des annonces d'un minute dans les pages de publicité ont un effet ?

2 sources de recherches

1 Gerbner

Les études faits par George Gerbner, à l'université de la Pennsylvanie, ont prouvé que les émissions de la télévision pour des enfants contiennent environ 20 actes violents chaque heure. Elles ont également prouvé que les enfants qui observent beaucoup de télévision sont pour penser que le monde est un endroit méchant et dangereux

Les enfants se comportent souvent différemment après qu'ils aient observé des émissions violentes à la télévision. Dans une étude faite à l'université de l'Etat de la Pennsylvanie, environ 100 enfants d'âge préscolaire étaient observés avant et après ils ont regardé des émissions. Certains ont regardé des dessins animés avec beaucoup d'actes agressifs et violents ; des autres ont regardé les émissions qui n'ont eu aucun genre de violence. Les chercheurs ont noté de vraies différences entre les enfants qui ont regardé les émissions violentes et ceux qui ont regardé ceux qui sont non-violents.

Il était plus probable que les enfants qui ont regardé les spectacles violents attaqueraient leurs copains. En plus, ils argumenteraient, désobéiraient à l'autorité et étaient moins disposés à attendre des choses que ces enfants qui ont regardé des émissions non-violentes.

2 Huesmann

Pour la plupart des premières années de télévision, il était difficile de trouver des modèles qui inspireraient de jeunes filles aux téléspectateurs. Au milieu des années 70, un nouveau genre des émissions tels queles Anges de Charlie, la Femme de Merveille, la Femme Bionique est entrée dans la scène.

Maintenant, il y avait des femelles à la télé qui étaient aux commandes, agressives et n'ont pas dépendu des mâles pour leur succès. Le bon sens conventionnel pourrait suggérer que ce phénomène aurait un impact positif sur les téléspectateurs femelles plus jeunes.

Recherche Huesmann's affirme que les jeunes filles qui ont souvent regardé des spectacles avec les héroïnes agressif dans les années 1970, ont grandi à être plus agressifs adultes impliqués dans des affrontements plus, poussant des allumettes, d'étouffement et de combats couteau que les femmes qui avaient regardé peu ou aucun de ces spectacles.

Un exemple cité par Huesmann est que 59 pour cent de ceux qui ont regardé un montant supérieur à la moyenne de la violence à la télévision que les enfants, ont été impliqués dans de plus que le nombre moyen de tels incidents agressifs plus tard dans la vie.

Huesmann indique que les âges six à huit sont des années très sensibles et critiques dans le développement des enfants. Les jeunes apprennent le comportement social qui leur durer toute leur vie.back to index


dementi
de publicité

3 Williams

Certaines des études les plus contraignantes ont étudié le comportement des enfants dans les régions avant et après l'introduction de la télévision. Au début des années soixante-dix, Tannis Macbeth Williams et des autres chercheurs de l'université de Colombie britannique ont comparé les niveaux de l'agression parmi les enfants de CE1 et de CE2 en deux villes canadiennes, une avec l'accès à la TV et l'autre, en raison d'une chaine de montagne, sans l'accès de TV. Quand la ville de montagne a finalement reçu la télévision, les niveaux des frappes, morsures et pousses des enfants ont augmenté de 160 pour cent.

4 Eron et Huesmann

Des psychologues Leonard Eron et Rowell Huesmann de l'université du Michigan ont suivi les habitudes d'écoute d'un groupe d'enfants pendant des décennies. Ils ont trouvé que regardant violence à la télévision est le premier facteur le plus étroitement lié au comportement agressif - plus que la pauvreté, la race, ou le comportement parental.

En 1960, Eron s'est embarqué sur une étude longitudinale jalon de plus de 800 enfants de huit ans. Il a constaté que les enfants qui ont regardé beaucoup d'heures de télévision violente ont la tendance à être plus agressifs dans la cour de jeu et la salle de classe.

Eron et Huesmann ont vérifié encore avec ces étudiants, 11 et 22 ans plus tard.Ils ont trouvé que l'agressivité des enfants de huit ans, a grandi pour devenir encore plus agressive 19 - and 30-year-olds, avec des troubles plus grande, y compris la violence domestique et plus des PV que leurs homologues moins agressif qui ne regardent pas beaucoup la télévision . Et les chercheurs ont constaté que même si un enfant n'est pas agressif à l'âge de huit, mais il regarde des quantités substantielles des émissions à caractère violent, il seront plus agressifs à 19 ans que ses pairs qui ne regardent pas les émissions violentes.back to index

 

5 Medved

Michael Medved est un animateur de télévision américain des actualités aux Etats Unis qui fait campagne sur la question de la violence à l'écran. Il a écrit un article très convaincant et utile imprimé dans ce livre, par ailleurs sans intérêt,

Screen Violence [La violence à l'écran], révisée par K. French, publié par Bloomsbury, 1996,
isbn 0747525498, £10, pp20-34.

Medved attentats à la norme mensonges de l'industrie du «divertissement»:

  1. Il n'y a aucune preuve !
    Voir ci-dessus.

  2. Les millions de regardent les émissions violentes sans devenir 'les criminels'.
    Ce n'a plus de valeur que l'argument que selon lequel pas tous les fumeurs développent un cancer du poumon.

  3. Les médias reflète la réalité.
    Les statistiques de la Guilde américaines d'acteurs de cinéma montrent que 71% de tous les rôles dans les films et 65% de tous les rôles de télévision sont de sexe masculin.
    L'École de communication d'Annenberg estime que chaque nuit 350 caractères apparaissent à la TV pendant les heures de grande écoute et que 7 d'entre eux sont assassinés. Ce taux de mortalité serait de réduire la population mondiale à moins d'un au cours d'un peu plus de 3 ans (mais oui, il mettait autant de temps: pas les 50 jours qui Medved a écrit ☺).

  4. Nous donnons au public ce qu'ils veulent.
    Medved a effectué une analyse de tous les films sortis entre 1980 et 1992. Il a constaté les films visés à la famille ont gagné plus de deux fois en moyenne que les films violents. Pourtant les films violents représentent plus de 60 % de tous les films sortis.

  5. Si vous ne l'aimez pas, vous pouvez l'éteindre.
    Vous ne pouvez pas l'éteindre, la publicité est tout autour de vous et bien fait pour les enfants. Il s'agit d'un bruit de fond toujours présent, toute comme la publicité de cigarettes. Par exemple, je n'aurais jamais aller voir une sentimentalité telle que Titanic. Je pense que Leonardo di Capri et Kate Winslett ont les visages et présences non expressifs et sans intéressants, pourtant même moi, je connais leurs noms et visages ennuyeux, malgré un intérêt inférieur à zéro pour eux ou pour le film.back to index


dementi
de publicité

les résultats des critiques des études récentes

Plusieurs récent [2005] les études montrent que la qualité du contenu que les enfants regardent à la télé corresponde bien à leur niveau de succès universitaire accompli plus tard. Regardant moins la télévision augmente la probabilité d'un enfant de terminer avec succès l'université, bien que à regarder des programmes de qualité supérieure avec le contenu éducatif puisse aider des enfants à accomplir intellectuellement.

Entre les âges de cinq et onze ans de moins de télévision regardé, plus la probabilité de réussite à l'école et au-delà. Ce constat est amplifié pour le milieu, la gamme «moyenne» de l'intelligence. Avoir une télévision dans la chambre à coucher est également susceptible de contribuer à des grades inférieurs, voire d'échec.back to index

 

le gouvernement se rend-il compte des données ?

La situation est similaire à la bataille entre le chirurgien général des États-Unis et de l'industrie du tabac. Bien que les «recherches» menées par des intérêts tabac raconte une histoire différente, la position du Surgeon General des États-Unis sur les risques sanitaires du tabagisme sont indiqués sur chaque paquet de cigarettes.

Dr. Leonard Eron, documentaliste de l'université du Michigan a dit,

‘Les seules personnes qui contestent le lien entre le tabagisme et le cancer sont des gens dans l'industrie du tabac. Et les seules personnes qui contestent la télévision et un accès de violence des gens dans l'industrie du divertissement.’

Dans leur témoignage devant le Congrès en 1992, Eron et Huesmann ont déclaré :

‘La violence de télévision affecte des jeunes gens de tous les âges, des deux genres, à tous les niveaux socio-économiques et à tous les niveaux d'intelligence. L'effet ne se limite pas aux enfants qui sont déjà disposés à être agressif et n'est pas limité à ce pays.’

Dans l'une des nombreuses auditions sur le thème, l'ancien Chirurgien Général américain le Dr Jesse Steinfeld a témoigné devant le Sénat américain sur son évaluation de la recherche sur la violence à la télévision et les comportements :

‘C'est evident pour moi que la relation de causalité entre la violence télévisée et le comportement incorrect est suffisant de justifier des mesures correctives qui sont appropriées et immédiates. Un instant arrive où les données sont suffisantes pour justifier l'action. Ce moment est arrivé.’

Steinfeld a fait cette déclaration en 1972, il y a près de 30 ans. Mais « des measures correctives » desquelles il a parlé ne sont pas arrivées. En fait, les chaînes se sont multipliés, de la violence à la TV est devenue encore plus graphique et plus envahissante.

Un groupe de travail de l'Association psychologique américaine (APA) a examiné la pléthore de recherches sur la question. Son président, le Dr. Aletha C. Huston, professeur du développement humain et de psychologie à l'université du Kansas, a dit à un comité congressionnel en 1988 :

‘Practiquement tous les chercheurs indépendants s'entendent pour direqu'il y a de l'évidence que la télévision peut provoquer des comportements agressifs.’

Le Bureau du Chirurgien General des USA et l'APA sont rejoints par les Instituts nationaux de Santé mentale et des Centres pour le Contrôle de Maladie à cette conclusion : Il y a une relation direct entre la violence télévisée et les comportements violents.
back to index

interprétation des statistiques

J'ai ajouté le texte suivant afin de clarifier le sens en réponse à un lecteur qui s'informe de ce qui suit :

« Je sais que quelques émissions et de la musique ont été blâmés pour contribuer aux meurtres par coups à feu et aux homicides. »

Les gens de ces types de situations se font souvent une des raisons après l'événement pour expliquer pourquoi ils ont fait ces choses (des excuses ?).

Déterminer si un ensemble particulier de comportements par une personne particulière a été causé, ou a influencé, en regardant la violence à la télévision ou au cinéma est impossible, mais statistiquement le lien peut s'avérer vrai.

Comme pour le tabagisme, il peut être démontré statistiquement qu'il y a un lien direct entre le tabagisme et de nombreuses maladies, mais il est impossible de prouver avec un cas particulier. Il est courant pour les pourvoyeurs de cigarettes et de violence de dans les médias à utiliser l'incompréhension du public des enquêtes statistiques à soutenir que «rien ne prouve" que leur produit a causé des dommages.

De nombreux scientifiques sont également pas très bonne au raisonnement statistique et ont tendance à confondre les résultats individuels avec les modèles statistiques. La statistique est une étude complexe et sophistiquée. Si vous souhaitez aller plus loin, vous aimeriez lire une analyse des difficultés similaires lorsque la statistique est appliquée à un problème encore plus complexe à Intelligence: misuse and abuse of statistics [l'Intelligence : détournement et l'abus des statistiques].

La mémoire peut également souvent ne pas être fiablesi l'on évoque les événements et les raisons de ces événements. Les gens font souvent des histoires après l'événement qui cadrent avec leur impression désiré de cet événement. Si vous désirez faire le suivi de ce domaine de la psychologie un peu plus loin, regardez Repressed memory [le Refoulé de la mémoire].

Que pouvez-vous faire?

Soyez conscient que

Regarder la violence à la télévision peut être nuisible à la santé mentale des enfants.

  • Il a même été suggéré que, comme l'avertissement de cigarettes, des avertissements doivient être imprimés en gras, en lettres noires sur le côté de chaque téléviseur vendu. Depuis que le gouvernement ne le fera pas, les diffuseurs ne seront pas le faire et les fabricants de télévision ne le feront pas, vous pourriez faire un signe pour vous et pour vos enfants et le attacher avec du scotch au côté de votre téléviseur, comme un rappel quotidien avant que vous allumez l'écran.

  • Regarder au moins un épisode du programme que votre enfant regarde pour que vous poussiez mieux comprendre le contenu d'en discuter avec eux. Expliquer les incidents douteux (par ex. la violence aléatoire) qui se produisent et de discuter des alternatives à des actions violentes comme des moyens de résoudre les problèmes.

  • Sensibiliser l'opinion aux faits largement.

  • Apprenez aux enfants à différencier clairement entre la fiction et la vie réelle. Apprenez aux enfants à ne pas intimider les autres et assurez-vous qu'ils ne reçoivent pas des exemples de violence à la maison ou à l'école.

  • Interdire n'est pas une réponse, mais prendre le contrôle de la publicité qui pousse des choses comme la violence et des cigarettes dans le visage des enfants avant d'avoir développé le jugement et la capacité de chercher à se protéger à long terme est une question légitime.

  • Lire et internaliser ce papier de temps en temps, jusqu'à ce que le message devient un élément habituel de votre pensée. La violence nuit à votre qualité de la vie et la santé mentale de société. back to index

autres ressources

article synoptique

Ce qui suit est un article de synthèse utile sur des questions connexes:

The Impact of Experiencing and Witnessing Family Violence during Childhood:
Child and Adult Behavioural Outcomes
[L'Impact de vivre et de témoins de violence familiale pendant l'enfance:
Des enfants et des adultes de résultats comportementaux
]
par Christine Alksnis et Jo-Anne Taylor

La longueur approximative de l'article est 13.000 mots. A titre de comparaison, soit 7 fois la longueur de ce document.

Voici les principales rubriques de l'article :
  Le comportement agressif des enfants-témoins et / ou victimes
Le comportement agressif des témoins et / ou victimes dans l'adolescence
La violence en général
Violence dirigée contre les fréquentations
Le comportement agressif des témoins et / ou victimes dans l'âge adulte
La violence en général
Violence envers les partenaires
La violence dirigée contre les enfants dans la famille des adultes
Abus des aînés
Sommaire et conclusions
Références

d'autres renseignements connexes

Informations subsidiaires et de liens sont disponibles à prevention of violence [La prévention de la violence].

back to index

conseils aux lecteurs du présent document

  1. Les données appropriées ont été incluses dans ce document pour faire des recherches ultérieures sur ce thème. Si vous souhaitez faire un suivi, puis aller à une bibliothèque universitaire ou d'utiliser un moteur de recherche pour rechercher les noms des chercheurs. Votre professeur vous conseillera.

  2. J'écris sous le nom de «abélard». Si vous désirez citer ce document comme une source dans votre travail, reportez-vous à moi comme abélard et d'indiquer l'adresse Web de référence, qui se trouvent près de la fin du présent document. Si vous le souhaitez, inclure également les adresse de site web, qui est www.abelard.org.

  3. Rappelez-vous qu'il n'est pas judicieux de mettre votre nom et l'emplacement librement sur Internet à des gens que vous ne connaissez pas. Si vous ne savez pas quoi faire à la place, indiquer sa note à quelqu'un avec une plus grande expérience de vie, tels que 'votre' enseignant ou du personnel soignant, et leur demander des conseils.

return to abelard.org main site news and comment at abelard.org documents on alternative energies documents on alternative energies Japan zone sum will set you free art gallery the web pilot - mastering the Internet short briefings documents on energy and society Link to abelard.org's RSS newsfeed

email abelard at abelard.org

© abelard, 2006, le 1 november
version 1.0.0fr

tous droits réservés

l'adresse pour ce document est http://www.abelard.org/tv/tv_en_francaise.php

2860 mots
imprinter comme 7 pages A4 (avec mon imprinte et organisation d'ordinateur)

 

short descriptions of documents on www.abelard.org replacing fossil fuels - the scale of the problem loud music and hearing damage about abelard, and abelard.org: welcome to outer mongolia - how to get around this ger e-mail abelard at abelard@abelard.org The mechanics of inflation: The great government swindle and how it works - abelard the psychology and development of Adolph Hitler Schicklgruber - abelard 'Profession' by Isaac Asimov